L’isolation thermique d’un logement est primordiale pour éviter toute déperdition de chaleur et permettre un bon assainissement de l’air dans l’habitation.

De plus, des économies d’énergie conséquentes peuvent être réalisées grâce à la pose ou à la rénovation de l’isolation de votre domicile : en effet dans l’habitat ancien la facture de chauffage représente le 1er poste de consommation énergétique.
Toutefois, il existe des isolants thermiques jouant aussi le rôle d’isolant phonique.

A quel moment faut-il changer son isolation ?

Il devient nécessaire de rénover son isolation dès l’apparition de traces d’humidité et de moisissures sur les murs intérieurs de l’habitation ou encore si la répartition de la chaleur n’est pas la même dans toutes les pièces du logement.

D’autres phénomènes alarment sur le besoin de changer son isolation, comme par exemple le passage de l’air sous les portes et les fenêtres ou si de l’air froid provient de la toiture.

Quelles priorités pour l’isolation ?

Lors d’une construction de maison neuve, l’isolation de la toiture et des murs est automatiquement faite.

Mais cela devient plus problématique lors d’une rénovation : en effet il est difficilement possible de refaire toute l’isolation en une seule fois de son habitation, il faut donc identifier les éléments qui font perdre le plus de chaleur.

On remarque quela toiture est responsable à elle seule de 25 à 30% de déperditions de chaleur, c’est donc la priorité à étudier lors d’une rénovation de son isolation.

Il faut vérifier les combles de son logement et veiller à ce que l’isolant ait moins de 20 ans car la laine de verre (principal isolant utilisé) se tasse avec le temps et perd de son utilité ; vérifier également que son isolant n’est pas pourri ou rongé par des petits animaux, ou si une infiltration d’eau dans la toiture n’a pas eu lieu à cause des intempéries.

Comment agir pour son isolation ?

Il y a principalement 2 cas possibles : ou on procède au remplacement complet de son isolant par un neuf ou il est tout à fait possible de rajouter un complément à la laine déjà présente.

Il faut savoir que la laine de verre ou de roche ont une durée de vie estimée à 50 ans, c’est pour cela qu’il est tout à fait possible de rajouter directement un matelas par-dessus en profitant de l’ancienne isolation ou, si l’endroit est inaccessible, de souffler mécaniquement un isolant sous forme de flocons.

Share This