L’autoconsommation peut être définie comme le fait de consommer tout ou partie de l’énergie que l’on produit, et l’autoproduction comme le fait de produire tout ou partie de l’énergie que l’on consomme. L’autoconsommation qu’elle soit individuelle ou collective est un des aspects de la dynamique engagée par la transition énergétique.

Lorsqu’il envisage une opération d’autoconsommation, le consommateur doit en premier lieu décider s’il souhaite :

  • Consommer tout ce qu’il produit
  • Consommer une partie de sa production, et vendre son surplus
  • Consommer une partie de sa production et céder l’éventuel surplus à titre gratuit à Enedis (production de petite puissance)

Quel que soit l’option, conformément à la loi, l’installation de production d’électricité devra être déclarée au Gestionnaire du Réseau de Distribution (GRD) dont relève l’installation (ENEDIS dans 95 % des cas). La déclaration se concrétise par la signature d’une convention avec le GRD.

De nos jours, 87 % des français se disent prêts à faire évoluer leurs habitudes de consommation pour les adapter à la production locale. Pour permettre cette évolution, Enedis propose depuis 2016 une solution de raccordement « autoconsommation individuelle » et offrira, d’ici fin 2018, une solution industrielle de partage des données qui permettra « l’autoconsommation collective ». Ces solutions sont rendues possibles grâce au compteur communicant en cours de déploiement dans toute la France.

Pour résumer, aujourd’hui il est possible de réduire à plus de 70% sa facture d’électricité grâce aux panneaux solaires, n’attendez plus une minute!