Si vous souhaitez vous déconnecter du réseau et garder le même confort, il faudra bien produire l’énergie nécessaire à toutes vos activités quotidiennes : chauffage, eau chaude sanitaire, lave-linge, lave-vaisselle, Tv, ordinateurs… Et en regardant bien votre facture annuelle d’électricité, cela représentera beaucoup de Kwh à générer !

 

Peut-on devenir autonome ?

Pour répondre assez clairement à cette question, la réponse est oui… Si vous avez le budget !

Du coup, on ne parlera pas d’autonomie, mais d’une « certaine autonomie » : combien de jours coupés du réseau souhaitez-vous avoir ? Quelles sont les économies que vous souhaitez faire ? Etes-vous prêt à changer vos habitudes de consommation pour faire plus d’économies ?

Des questions simples mais qui nous permettrons de pouvoir dimensionner correctement le système à installer chez vous, car le système photovoltaïque isolé n’est pas aussi simple à installer que le photovoltaïque connecté au réseau : des calculs précis sont nécessaires pour vous assurer un minimum de confort et rentabiliser par la même occasion votre installation.

 

Pourquoi c’est plus compliqué ?

Car tout simplement nos besoins énergétiques annuels ne sont pas synchronisés avec le soleil ! Nous avons nos pics de consommation en hiver (chauffage, eau chaude, lumières…) alors que la luminosité nécessaire à produire de l’électricité est au plus bas.

A l’inverse, nous avons nos pics de production solaire en plein été alors que généralement nous ne consommons plus grand-chose (sauf cas de piscine et climatisation).

 

Par où commencer ?

Les postes les plus énergivores sont le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Donc si l’on veut résoudre cette équation, il faudra passer sur un chauffage qui n’utilisera pas d’électricité (poêle à bois par exemple), une maison qui sera très bien isolée et un nouveau système pour chauffer l’eau chaude sanitaire (chauffe-eau solaire thermodynamique par exemple). Car ces postes représentent à eux seuls plus de 75% des factures d’électricité. Une fois ces problématiques réglées, il sera beaucoup plus simple de pouvoir produire et stocker son énergie pour les lumières, les téléphones, lave linges etc…

 

Comment déterminer la puissance ?

Avant de choisir la puissance de panneaux solaires que vous souhaitez installer, il faut connaître votre capacité de stockage, et pour cela, il est important de connaître votre consommation journalière en plein hiver. Comment faire ? Prenez vos factures du mois de décembre et janvier, additionner vos consommations en Kwh et diviser le tout par 62. Un calcul simple et efficace si l’on a pas de compteur. Il est bien de rappeler que vous pouvez consommer beaucoup moins si vous ne faites pas de machine à laver, de lave-vaisselle etc …

 

Donc la question à se poser est de savoir combien de jours souhaitez-vous être déconnectés du réseau ?

Si c’est pour éviter les coupures d’électricité ponctuelles de l’hiver et faire un peu d’économie d’énergie afin d’augmenter votre ratio d’autoconsommation, un petit kit de 3 à 6 Kwh suffira largement. Vous pouvez coupler cela avec un kit de 1,5 à 3 KWC de panneaux solaires et cela sera très bien pour commencer. Le prix d’une telle installations oscillera (suivant la puissance et le type de matériel) entre 8 000 € pour le 3 Kwh et 14 000€ pour le 6 Kwh.

Si vous souhaitez augmenter votre autonomie et pouvoir vous couper du réseau pendant quelques jours ( 1 à 3 jours suivant vos dépenses), un kit de 6 à 15 Kwh pourra suffire en le couplant avec un kit de 6 KWC de panneaux solaires. Une installation de cette puissance coûtera en moyenne entre 14 000 € et 24 000€.

Enfin, si vous avez également de grosses consommations en plein été ( piscine et climatisation), vous pouvez passer à la vitesse supérieure et installer plus de 15 Kwh de stockage et plus de 6 KWC de panneaux solaires. Pour une installation de cette envergure, il faudra compter plus de 25 000€, hésitez pas à demander une étude complète pour plus de détails.

Les éoliennes peuvent être une source d’énergie complémentaire car généralement, lorsqu’il fait beau il y a peu de vent, mais dès que le soleil se cache, le vent prend le relais. Nous avons des éoliennes sur mâts de 11m à 24m de très bonnes qualités.

Attention, ces données sont purement informatives et basées sur notre expérience terrain de plus de 10 ans mais ne remplacera pas une étude complète et approfondie.