La pompe à chaleur (PAC), dit également thermopompe, est un appareil thermodynamique à énergie renouvelable. Elle séduit de plus en plus les français grâce à ses nombreux avantages à la fois économiques et écologiques.

Néanmoins, avant de faire un investissement pareil, il est recommandé de faire un diagnostic de son installation. En effet, il faut vérifier si le circuit de votre chauffage actuel est compatible avec le nouvel équipement et avec le radiateur déjà installés. Il n’est pas forcément nécessaire de remplacer ce dernier lors de l’installation.

 

La pompe à chaleur air-eau : fonctionnement

La pompe à chaleur air/eau capte les calories présentes à l’extérieur et les restitue dans le circuit intérieur de chauffage.

La PAC se compose de quatre éléments :

  • L’évaporateur permet la transformation du fluide frigorigène, qui récupère les calories de l’extérieur.
  • Le compresseur, alimenté par un moteur électrique, augmente la pression et la chaleur du gaz sous haute pression.
  • Le condenseur permet au fluide frigorigène de restituer la chaleur à l’eau de chauffage, ainsi le gaz repasse à l’état liquide.
  • Le détendeur diminue la pression et la température du gaz afin de préparer le fluide liquide avant la phase d’évaporation.

 

 

Comment se déroule l’installation d’une pompe à chaleur ?

 L’installation d’une pompe à chaleur doit être bien étudiée, elle nécessite des connaissances techniques et une bonne manipulation des composantes de la PAC.

 

L’emplacement de la pompe à chaleur

Une pompe à chaleur se compose d’une unité intérieure et d’une unité extérieure. Ainsi, l’installation de votre PAC nécessite de prévoir deux emplacements distincts pour chacune des unités et les branchements nécessaires. L’emplacement doit alors être choisi en tenant en compte :

  • Du lieu ( ensoleillé et à l’abri des vents et de la pluie)
  • Des branchements et des liaisons électriques
  • Des caractéristiques de la pompe à chaleur.
  • De l’espace extérieur ( il doit être d’1m² minimum afin qu’il soit adapté à l’unité extérieure)
  • De l’existence d’un espace intérieur d’environ 2m² afin d’accueillir l’unité intérieure.
  • De l’emplacement de l’unité extérieure : elle doit être positionnée à l’extérieur de votre habitation, éloignée des habitations voisines et abritée

 

En effet, l’unité extérieure doit être placée en dehors de votre habitation pour que l’évaporateur soit en contact avec l’air et capte suffisamment d’énergie. Quant à l’unité intérieure, cela dépend du système de la pompe à chaleur si elle doit être installée à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison. Il est aussi recommandé de placer les deux unités proches l’un de l’autre pour faciliter la connexion entre les deux dispositifs.

Pompe à chaleur

 

Faire appel à un professionnel pour l’installation de la pompe à chaleur

La pompe à chaleur est un système de chauffage très performant lorsqu’il est installé de manière optimale. C’est pour cela qu’il est impératif de faire appel à un professionnel qualifié et certifié pour l’installation de la PAC. 6nergies est certifié QualiPac.

D’une part vous allez pouvoir bénéficier d’aides financières de l’État, d’autre part vous allez garantir une installation en toute sécurité vu que le fluide frigorigène est un gaz à effet de serre assez puissant et nécessite un expert qualifié pour pouvoir le manipuler.

 

Isoler votre maison

Même avec une bonne installation de ce système de chauffage, vous risquez de sentir encore le froid à l’intérieur de votre habitation. D’où l’intérêt de vérifier l’isolation de cette dernière. Une isolation insuffisante peut causer un grand pourcentage des déperditions de chaleur.

Lors de l’installation d’une pompe à chaleur, 6nergies analyse l’intégralité de votre logement et identifie les pertes de chaleur.

NB: Diverses aides et subventions étatiques sont proposées dans le cadre d’une telle rénovation.

Rénovation : les travaux à prévoir pour l’installation de votre pompe à chaleur

Avant l’installation de votre pompe à chaleur, il faut vérifier si votre actuel circuit de chauffage est compatible avec le nouvel équipement. En effet, si vous avez un réseau déjà existant (gaz ou fioul), la PAC peut être installée simplement puisque les émetteurs sont adaptés. Il faut simplement relier le module hydraulique au circuit de chauffage existant. Par contre, si vous possédez des chauffages électriques ou en bois, les travaux à prévoir seront plus importants et il faut prévoir un coût supplémentaire.

Dans les deux cas, les branchements électriques existants pourront être réutilisés pour les unités intérieures et extérieures.

 

Faire un bilan thermique

Le bilan énergétique ( dit également bilan thermique)  sert à déterminer la consommation énergétique de votre immobilisation. Il vous aide ainsi à diminuer votre facture .

 

Choisir la bonne puissance pour votre pompe à chaleur

La première chose à faire est de bien dimensionner la puissance de chauffe nécessaire à votre logement. En effet, si la pompe à chaleur est trop puissante, elle s’use beaucoup plus vite, l’équipement et les frais d’installation sont plus chers.

Par contre, si elle est sous-dimensionnée, une énergie d’appoint importante sera nécessaire. Afin d’éviter cela, il est nécessaire de bien estimer les besoins thermiques de votre logement. Il faut savoir que le calcul de la puissance d’une pompe à chaleur est complexe, seul un expert pourra déterminer le modèle adapté à votre logement.

Il est à noter que vous risquez une hausse de votre abonnement annuel chez EDF si vous changez de palier de puissance .

 

 

Radiateurs déjà existants : comment ça se passe ?

 Vous renouvelez votre maison ou appartement et vous voulez opter pour une pompe à chaleur comme système de chauffage ? La PAC peut remplacer ou compléter un radiateur existant, mais un diagnostic de votre habitation est impératif avant son installation. En effet, même si les radiateurs déjà installés peuvent être utilisés mais risquent d’être peu efficaces s’ils sont trop petits pour le système. Alors, il est préférable d’ajouter d’autres radiateurs pour que le fonctionnement de la pompe à chaleur soit efficace.

 

Radiateurs électriques

Un radiateur électrique est basé sur l’effet joule dans son fonctionnement de chauffage. Si vous voulez le remplacer par une pompe à chaleur vous pourrez remplacer les convecteurs et panneaux rayonnants par une PAC air-air, c’est la façon la moins chère pour l’installation. Il est aussi possible d’installer une pompe à chaleur air eau mais vous devrez poser des ventilo-convecteurs. Ainsi, le coût de l’installation sera plus élevé.

 

Radiateurs en fonte

Les radiateurs en fonte fonctionnent le plus souvent à l’eau chaude. Ils diffusent une chaleur homogène, douce et agréable grâce à leur forte inertie. Ce type de radiateur est compatible avec les pompes à chaleur air/eau. Pour les installer ensemble, il est nécessaire d’adapter la puissance du radiateur et faire les calculs nécessaires.

 

Radiateurs basse température

Le radiateur à basse température fonctionne avec une température maximale de 50°C. Avec une quantité d’énergie minimale, il arrive à assurer un confort agréable et une chaleur douce à votre habitation. Ce système peut s’associer avec la pompe à chaleur. D’ailleurs, il s’associe parfaitement avec la PAC air-eau

 

Radiateurs haute température

Le radiateur haute température récupère les calories de l’eau chaude et les transmet à l’intérieur de la maison pour la chauffer. Il nécessite une eau chauffée entre 70 et 90°C. Pour une combinaison optimale, il est recommandé d’installer une pompe à chaleur haute température. L’installation n’est pas très coûteuse, en revanche elle vous apporte moins d’économies qu’une combinaison entre la pompe à chaleur basse température et radiateurs chaleur douce.

 

 

La pompe à chaleur, un mode de chauffage économique

Les pompes à chaleurs présentent de nombreux avantages; en plus d’être écologiques elles sont très économiques. En plus, leur fonctionnement est optimal et adapté aux consommateurs d’aujourd’hui.

Si vous avez des radiateurs déjà existants, vous pouvez les utiliser et les associer avec la PAC mais il faut noter que chaque installation est différente et nécessite une approche différente. Pour assurer une efficacité optimale du système, le mélange de distribution de chaleur doit être soigneusement planifié.

Il est recommandé de faire appel à un expert pour réaliser un bilan complet et vous informe de toutes les options disponibles.

 

N’hésitez pas à nous contacter pour tout complément d’informations ou pour toute demande d’une étude GRATUITE.